Vidéo

Soudan – Khartoum

Publié

le

Mardi 30 novembre, dans le centre de Khartoum les forces de sécurité soudanaises ont fait usage de gaz lacrymogène contre des dizaines de milliers de personnes. La population manifestait contre le régime militaire qui a fait un coup d’État le 25 octobre.

Le putsh a fait voler en éclat les groupes politiques civils, scellés lors du renversement en 2019 d’Omar Al-Bachir. Les pays occidentaux ont alors suspendu leur aide économique.

Les manifestations entre le 25 octobre et le 22 novembre ont fait 43 morts et des centaines de blessés ( source d’un syndicat de médecins). La junte au pouvoir a rétabli le premier ministre ministre Abdalla Hamdok et libérée des détenus politiques emprisonnés.

Mardi, les forces de sécurité soudanaises ont donc tiré des grenades lacrymogènes sur des milliers de manifestants qui réclament à nouveau un transfert du pouvoir aux seuls civils, mais dominé actuellement par les militaires.

Selon des témoins, des policiers armés de « fouets » auraient pourchassés les manifestants aux abords du palais présidentiel. D’autres manifestations ont eu lieu dans les villes de Atbara, Kassala, Nyala et Port Soudan.

Source : La Croix

Continue Reading

Tendance