Articles

[Art.] Le Pouvoir Judiciaire, est-il le seul garant pour rétablir la « Séparation de pouvoirs » et « l’État de droit »?

Publié

le

L’État peut-il se permettre d’être au-dessus des lois, voire s’arroger le privilège d’être un « hors la loi » ? Est-il en train de tuer ce que l’on appelle « l’État de Droit » ?

Ni la sainte « Séparation des Pouvoirs » de John Locke et de Montesquieu, ni la « Pyramide de la Hiérarchie des Normes Juridiques » ne sont aujourd’hui respectées. L’État français n’hésite plus d’aller à l’encontre, voire de façon diamétralement contraire, au droit supérieur, qu’il soit au niveau européen et/ou international. Rappelons ici que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fait des recommandations aux pays, ces derniers ont le libre choix de ne pas les suivre, comme l’illustrent les cas de la Suède et de la Suisse. L’OMS elle-même n’impose pas la vaccination obligatoire à son personnel et respecte la confidentialité du choix vaccinal des uns et des autres. Néanmoins, cette même institution fixe des objectifs de vaccination pour la planète. Est-ce bien cohérent et tout cela relève-t-il du bon sens ?

Comment expliquer que les pays continuent à suivre des directives a priori non-contraignantes et imposent des mesures peu scientifiques, alors même que le nombre de décès en 2020 n’a pas été plus important que les années précédentes ? Si nous avons jusqu’à présent survécu à cette peur généralisée, pourquoi nos dirigeants persistent-ils dans cette frénésie incontrôlée de mesures sanitaires draconiennes ? Ceci pour un virus, dont la létalité est incroyablement faible et malheureusement gravement augmentée par, notamment, la suppression pure et simple de tous les traitements possibles. Certains ont pourtant largement démontré leur grande efficacité. (Méta-analyses internationales sur l’ivermectine, l’hydroxychloroquine, l’Azithromycine / Source : [1] et [2] ) 

Ainsi, nous retrouvons l’instauration d’un état d’urgence largement injustifié qui ne s’exonère pas juridiquement de la Séparation des Pouvoirs et de la hiérarchie des normes juridiques. Comment un gouvernement peut-il se permettre d’imposer des mesures impopulaires ?

Qui veille encore aux abus de l’État ? Que sont donc devenus ces organes qui incarnaient la séparation des pouvoirs ? Le Législatif a-t-il déjà perdu de son pouvoir, s’est-il plié devant un Éxécutif ? Le législatif n’est-il devenu qu’une enceinte d’enregistrement de ses désidératas ? Le Pouvoir Judiciaire, quant à lui, est-il également en train de violer ses propres règles de fonctionnement, chose pourtant inconcevable, puis de s’y soumettre ? Tout n’est cependant pas joué pour ce dernier Pouvoir, le seul capable aujourd’hui de rééquilibrer « cette folie » et de prouver au monde entier que les Démocraties le sont encore. Sentence attendue en France en 2022.

La situation pourrait ainsi convenablement se résumer de la manière suivante : si dans le courant de l’année 2022, les magistrats n’ont toujours pas rétabli l’équilibre des Pouvoirs et la hiérarchie des normes, alors leur signature au bas de leurs décisions scelleront par sceau officiel, que l’Autoritarisme, voire le Totalitarisme, aura supplanté les Démocraties. Celles-ci ne seront en effet plus qu’une vitrine commerciale, vidées de substance réelle. Si tel est le cas, il serait alors à craindre que surviennent de graves perturbations sociétales. Peut-être à ce moment, le peuple comprendra-t-il que la politique sanitaire imposée n’avait rien de « sanitaire », mais revêtait avant tout des intérêts politiques et privés.

Argumentaire juridique à utiliser en justice par le justiciable/avocat, contre l’exigence de Passe Sanitaire ou de l’Obligation Vaccinale.

Mémo : Violations du Droit par l’Obligation Vaccinale Covid 19.

MARC GOTTI, Juriste d’affaires

 »Titulaire d’un bac +5 en Droit et juriste depuis près de 20 ans, Marc Gotti a un profil atypique. Ancré dans une rationalité notamment scientifique, sa personnalité est également empreinte de spiritualité. Il a allié ces 2 concepts en écrivant un premier ouvrage « L’Éveil Spirituel Rationnel » (2016), un 2ème ouvrage est à paraître. 

Désireux de mieux comprendre le monde dans lequel il évolue, il a suivi de très nombreuses heures de cours et formations auprès d’ingénieurs et scientifiques spécialisés qui vulgarisaient leurs savoirs sur l’énergie, les ressources métalliques, le changement climatique, l’économie de la transition. 

Aujourd’hui et fort de ses divers appuis de connaissance, il analyse avec d’autres experts que tous les voyants sont au rouge et que le système de civilisation thermo-industrielle, dans lequel l’humanité s’est inscrite depuis deux siècles, court purement et simplement à sa perte. Il perçoit aussi en tant que juriste et formé en sciences politiques, que le changement de nature qui est en train de s’opérer au sein des sociétés humaines, a déjà pris une très mauvaise direction… Seule une prise de conscience commune d’éthique, de moralité et de connaissances justes, permettrait de « redresser la barre ».

Continue Reading

Tendance